Identifiant :   Mot de passe : S'inscrire

COMMENTAIRES

Mardi 18 Juin 2013

Conférence sociale du 20 juin 2013

Après la première conférence sociale de l'an passé, le gouvernement réitère le même jeu de dupes.

Bien que la situation économique et sociale soit des plus préoccupantes, le gouvernement ne veut rien entendre de la souffrance de la population.

De l'espoir naissait le 6 mai 2012 de voir s'améliorer la vie de tous. En dévoilant encore plus d'austérité dans la nouvelle réforme des retraites, l'actuel gouvernement travaille en continuité des précédents.

Alors, à l'occasion de la deuxième conférence sociale réunissant syndicats patronaux et syndicats de salariés L'Union Syndicale CGT des services publics parisiens appelle à un rassemblement


Encore des cadeaux pour le patronat :

Pacte de compétitivité pour les entreprises (20 milliards d'euros d'exonérations supplémentaires).
Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 (issu de la première conférence sociale) facilitant, mais pas que, les licenciements.
170 milliards d'exonérations sociales et fiscales pour les entreprises.
Tous ensemble, Manifestons massivement pour de vraies mesures sociales, un service public au service de tous, l'augmentation des salaires, l'augmentation des pensions, pour une relance de l'industrie par l'arrêt des licenciements, pour une réelle protection sociale pour tous.

Sachons qu'au programme de la deuxième conférence sociale bien des sujets vont être abordés et nous devons être présents pour ne plus subir ; l'avenir de l'industrie, le service public, le dialogue social la formation profession professionnelle et l'emploi.

Les revendications de la CGT :

Augmenter les salaires.
Le SMIC à 1700 euros comme base de salaires et minima sociaux et pensions de retraite.
Une vraie politique industrielle.
Des services 100 % Publics de qualité et de proximités.
La retraite à 60 ans à taux plein avec une durée de cotisations hors régimes spéciaux à 37,5 annuités.
Stopper les exonérations toujours plus importantes aux grandes entreprises du CAC 40.
Arrêt des licenciements des entreprises qui font des bénéfices. Que les bénéfices servent à l'augmentation des salaires et à l'embauche - --- pour un meilleur pouvoir d'achat pour tous.

- Retour -

L'ensemble des articles, photos et vidéos publiés sur ce site sont protégés par les lois relatives aux droits de la propriété industrielle et/ou intellectuelle et n'appartiennent qu'à leurs auteurs.

Le syndicat