Identifiant :   Mot de passe : S'inscrire

COMMENTAIRES

Mardi 10 Mars 2015

Journée d'action du 9 avril 2015

La CGT du CIC IDF appelle tous ses syndiqués à se mobiliser pour faire entendre leurs revendications

LOI MACRON :
LE GOUVERNEMENT PASSE EN FORCE POUR FAIRE RECULER LES DROITS DES SALARIÉS !
A NOTRE TOUR DE REAGIR !!!
Le gouvernement a fait le choix, pour la première fois depuis 2006 et le Contrat Première Embauche, de recourir à l'article 49-3 pour faire passer le projet de loi Macron sans vote à L'Assemblée Nationale. L'impossibilité du gouvernement à faire voter un tel texte constitue un sérieux échec. La prise de conscience des députés sur les arguments, notamment apportés par la CGT, est une première étape dans une dynamique pour les salariés, que nous devons amplifier. En effet, le projet de loi Macron donne plus de liberté au patronat et à la finance et moins de droits pour les salariés :
- La déréglementation des licenciements
- La casse de la justice prud'homale
- La banalisation du travail du dimanche

ET AU CIC :
Les conséquences de cette politique néfaste prennent de l'ampleur au CIC. Après le cas par cas prêché par M. BAAL, la direction cherche désormais à accélérer sur le dossier des modifications d'horaires des agences. Lors du dernier Comité d'Entreprise M. BELLEMARE (responsable DRH)a proposé la mise en place d'un groupe de travail sur ce thème avec les organisations syndicales afin (dit-il) de lever au plus vite les réticences !...
Au menu pour tous les salariés une ou deux nocturnes par semaine, ou des équipes travaillant 6 jours sur 7 !

NOUS AVONS TOUTES LES RAISONS DE PARTICIPER À LA JOURNEE DU 9 AVRIL !
TOUS ENSEMBLE EN GRÈVE ET DANS L'ACTION POUR DIRE NON À MACRON ET OUI AU PROGRÈS SOCIAL !
MONTRONS A LA DIRECTION QUE LES SALARIES DU CIC SONT PRÊTS À SE MOBILISER POUR PRESERVER LEUR CONDITIONS DE TRAVAIL !

- Retour -

L'ensemble des articles, photos et vidéos publiés sur ce site sont protégés par les lois relatives aux droits de la propriété industrielle et/ou intellectuelle et n'appartiennent qu'à leurs auteurs.

Le syndicat