Identifiant :   Mot de passe : S'inscrire

COMMENTAIRES

Lundi 19 Octobre 2015

ça ne PASCHE pas !!!


Depuis plusieurs années la situation de la Banque PASCHE a fait l'objet d'interrogations de la part des élus. Fin juillet encore, un élu CGT interpellait M. Fradin en CE, sur ce sujet.
Depuis des années la réponse a toujours été la même ; la Banque PASCHE est une sous filiale du Groupe CIC. Les audits n'ont rien montré. Nous avons cédé la Banque PASCHE. Les journalistes sont des affabulateurs. Les lanceurs d'alerte sont des salariés licenciés qui veulent nous « racketter » pour reprendre le mot plein d'élégance de LUCAS.
L'émission « Pièces à conviction » diffusée le 7 octobre 2015 en toute fin de soirée, sur France3 a démontré une autre réalité et fut accablante. Les éléments fournis par les journalistes étayent sérieusement la possibilité d'actes permettant de l'évasion fiscale orchestrée par la Banque PASCHE (dont 2 dirigeants ont désormais des comptes à rendre à la justice) avec comme chef d'orchestre un appui financier de Sarkozy.
C'est vrai que le reportage, est à charge contre notre Groupe, mais il ne s'appuie pas que sur des suppositions et allégations. Le reproche qu'on peut lui faire c'est peut-être de ne pas avoir creusé plus du côté des responsables actuels ou anciens de la Lyonnaise dont la Banque PASCHE était la filiale? Parler du CMCIC est sans doute plus vendeur?
Le fait que LUCAS soit intervenu auprès de son « pote » BOLLORÉ pour empêcher la diffusion sur CANAL+ est une circonstance qui aggrave le doute sur le fait qu'il ignorait que des évènements sans rapport avec les valeurs du Groupe s'y déroulaient?
Car après tout, les dirigeants du Groupe pouvaient apporter leurs explications dans ce reportage si comme ils l'ont affirmé dans le communiqué interne : tout a été passé au peigne fin et que rien n'a été mis en évidence?
Reste que ce qu'a révélé ce reportage ne passe pas. Le malaise parmi les salariés qui l'ont vu est palpable. Et il est urgent que les dirigeants du Groupe fassent toute la lumière sur ces affaires et que le Groupe et ses salariés retrouvent leur place dans les référents de probité affichés vis-à-vis de leurs clients et sociétaires des référents qui nous rendaient un peu plus fiers d'y travailler.

- Retour -

L'ensemble des articles, photos et vidéos publiés sur ce site sont protégés par les lois relatives aux droits de la propriété industrielle et/ou intellectuelle et n'appartiennent qu'à leurs auteurs.

Le syndicat